La mallette du prof de FLE et d’alphabétisation Freinet

Tout cela peut facilement tenir dans un sac à dos ou une boîte. Avec peu, on peut faire tant de choses avec les apprenants. Un dicton bouddhiste dit :  » Ce qui te manque, cherche le dans ce que tu as.  » Nul besoin de manuels, il suffit de favoriser la créativité, l’expression et la coopération des apprenants. Le prof compile leurs textes et apporte des extraits de journaux, romans, documents du quotidien, chansons, dialogues, émissions …

Comment je me suis mise à enseigner sans manuel ni programme. Chapitre I : Mon apprentissage du russe

Je vais éclaircir un peu ma méthodologie inspirée de la pédagogie Freinet.

Exercice pas évident, déclenché par la question très simple d’une professeure de FLE – que je remercie – rencontrée sur les réseaux sociaux :  » Comment démarrer en FLE avec la pédagogie Freinet ?  »

C’est l’occasion pour moi d’expliquer ce que je fais depuis des années. J’en parle dans mon blog et dans l’interview, mais là, je vais tenter de structurer ma pensée. Ca va être un peu long, mais j’espère que les intéressés y trouveront des clés.

Chapitre I : mon apprentissage du russe en Russie

ia nie panimayou.jpg

Dessin réalisé à l’époque. 21/02/2008

En octobre 2007, je suis partie travailler en Russie, en tant que professeure de FLE, à l’Alliance française de Samara, au-dessus du Kazakhstan. Je ne parlais pas un mot de russe. C’était un défi d’arriver dans un pays complètement inconnu. J’ai eu trois professeures de russe en deux ans.

La première, en cours individuel, était très traditionnelle et très autoritaire, elle ouvrait un livre de grammaire qui datait de l’époque soviétique (vraiment !) et me disait :

« Alice, tu vas apprendre ces dix pages de grammaire pour la semaine prochaine ! « 

Lire la suite « Comment je me suis mise à enseigner sans manuel ni programme. Chapitre I : Mon apprentissage du russe »

Raconte-moi un dessin

Je me suis inspirée du jeu Duplik (anciennement Identik) où un joueur décrit un dessin et les autres – ne le voyant pas – écoutent attentivement et dessinent.

Je l’ai adapté à une sortie au Centre Pompidou.

Les étudiants se mettent en groupe et nomment des « orateurs » et des « dessinateurs ».

Les « orateurs » se placent face à la peinture, l’observent attentivement et la décrivent. Les « dessinateurs », dos à la peinture, écoutent et dessinent. Cette activité développe l’observation, l’écoute attentive et l’expression orale.

Les étudiants se sont prêtés au jeu avec plaisir et ont travaillé en groupe, très concentrés et solidaires.

 

Lire la suite « Raconte-moi un dessin »

Interview avec Marianne Viader : la classe sans manuel, inspirée de la pédagogie Freinet.

Voici une interview, réalisée par Marianne Viader, sur son site Culture FLE :

La classe sans manuel avec Alice Lenesley

Elle me questionne sur ma pratique :

– la classe sans manuel et sans programme

– la spécificité des apprenants migrants peu scolarisés

– la valorisation de la parole des apprenants

– leurs textes comme supports d’apprentissage

– la pédagogie Freinet, bien sûr et la vie qui nous inspire, en classe