Comment j’ai commencé à apprendre le russe, seule

Je l’ai raconté dans un texte précédent : je suis partie en Russie de 2007 à 2009 pour enseigner le français dans une Alliance Française. J’ai déjà raconté les cours de russe en Russie, mais pas mes débuts d’apprentissage, seule.

Je n’avais jamais appris le russe et c’était un de mes souhaits quand je me suis mise à rechercher un travail à l’étranger : partir dans un pays dont je ne connaissais pas la langue et si possible une langue non-latine avec un autre alphabet …

J’ai su que j’étais prise à ce poste un mois seulement avant le départ. J’avais donc peu de temps pour commencer à apprendre le russe, acheter des vêtements Damart, stresser, rêver, faire toutes les formalités administratives et dire au revoir à mes amis.

J’ai acheté une méthode type Assimil avec un CD et je m’y suis mise.

Pour la prononciation, je mettais le CD en route dans ma voiture pendant mes multiples trajets pour aller dire au revoir à mes amis dans les recoins de la Normandie. Une des leçons m’a marquée : la répétitions de villes russes.

J’écoutais et je répétais des noms de villes, qui avaient de une à plusieurs syllabes :  » OMSK, TOMSK, MOSKVA, PETERBURG, NOVOSSIBIRSK … ». J’ai rapidement remarqué que l’accentuation étaient sur l’avant-dernière syllabe, contrairement au français. Exemple : « MOSkva ». En plus, cela me permettait de commencer à voyager en Russie en cherchant ensuite où étaient ces villes.

Je me suis mise à adorer écouter et prononcer le russe.

Ensuite, vint l’apprentissage de la lecture/écriture.

Il est à noter que l’écriture du russe n’a rien à voire avec l’écriture du français. Une lettre = un son.

Exemple, si on écrivait un mot tel « beaucoup » en russe, ce serait : « bokou ». Tout comme le turc par exemple. A ce propos, vous pouvez voir la conférence TED X très intéressante « La faute de l’orthographe » de Arnaud Hoedt et Jérôme Piron sur les complexités et les origines de l’orthographe française. ici : https://www.youtube.com/watch?v=5YO7Vg1ByA8

Donc, il était facile d’apprendre seule. A l’aide du tableau de correspondance des alphabets latin et cyrillique, je me suis mise à écrire tous les prénoms et noms de famille de mes proches et les villes et communes que j’aimais et qui m’entouraient. Je crois aussi que ça m’a fait du bien de faire ça, dans un moment où j’allais quitter mon environnement familier.

Certes, je n’ai pas été à l’aise avec la lecture et l’écriture du russe en quelques jours. Pourquoi ? Car même au sein d’un système orthographique simple (type russe, turc), il est important de comprendre ce qu’on lit, d’avoir du vocabulaire (ce qui n’était pas du tout mon cas) et de pratiquer encore et encore.

Aujourd’hui, il m’est très intéressant d’analyser la méthodologie que j’ai mise en place, seule, sous l’angle de la pédagogie Freinet et de la MNLE (Méthode Naturelle de Lecture et d’Ecriture).

J’ai choisi MA méthode :

  • j’ai choisi un livre
  • j’ai choisi les chapitres à aborder
  • j’ai choisi ce que j’allais lire et écrire
  • cela me faisait plaisir d’écrire les prénoms de mes proches
  • je choisissais mon rythme : j’y ai passé de nombreuses heures pendant plusieurs jours

Je trouve que cela supprime toute querelle sur les méthodes de lecture : syllabiques ou globales. Car quand j’analyse ce que j’ai mis en place, je constate que j’ai utilisé un peu de tout, mais c’était MON choix. J’ai utilisé des tableaux de correspondance des alphabets, l’écriture des noms de villes russe que j’avais écoutés et prononcés plusieurs fois et l’écriture des prénoms de mes proches.

Lors de ma deuxième année en Russie, j’ai un autre souvenir intéressant. J’ai recopié dans un petit cahier tous les SMS qu’on s’envoyait, en russe, avec un ami russe. Le côté émotionnel est très important car le sens est très présent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.