L’extrait du film « Retour chez ma mère » 11/03/19

De temps en temps, je montre un extrait de film ou une bande-annonce aux étudiants. Souvent, c’est un film que j’ai aimé, qui m’a émue, qui m’a fait rire, qui délivre un message universel … Je montre cet extrait en fin de cours, sans rien prévoir après. Juste pour voir si ça prend. En fonction des réactions, je vois ce que je peux en faire au cours suivant : discussions, débats, exercices de phonétique, lecture des dialogues, mémorisation, théâtre, improvisation … il y a tant de choses à faire.

Un extrait a particulièrement bien marché avant les vacances.

Capture d’écran 2019-04-29 à 13.48.50.png

C’est un extrait du film « Retour chez ma mère »

Une femme (Alexandra Lamy) explique à sa mère (Josiane Balasko) comment créer une adresse mail. C’est à mourir de rire. Et … quel bonheur, ça n’a pas loupé avec les étudiants. C’est ce genre d’extrait, magique, avec un dialogue simple, que les étudiants de niveau débutant, comprennent tout de suite. L’humour joue sur l’incompréhension de la mère qui ne comprend pas qu’elle doit donner un mot de passe facile à retenir, mais pas son code de carte bleue pour autant et sur les termes spécifiques au mail :

 » gmail …  t’as quoi ?  … non, moi j’ai rien, gmail G-M-A-I-L … point … point comme un point ? avec un t donc … com ? comme quoi ? … »

Les étudiant ont beaucoup ri et ont tout compris dès le premier visionnage.

Donc, quand il y a des rires, il y a des émotions, donc de l’intérêt et de la motivation et au final de la rétention d’informations. J’ai montré l’extrait avant les vacances et mis en place quelques activités à la rentrée.

L’extrait a été tellement apprécié la première fois que je l’ai montré à mes trois classes et l’accueil été très chaleureux à chaque fois.

Avec chaque groupe, les activités ont été différentes, en fonction de leur niveau, de leurs attentes, de leurs besoins et de mon ressenti.

Par exemple, avec un groupe d’ordinaire assez réservé, j’ai travaillé les mimiques et les intonations. A ma grande surprise, certains, souvent statiques, peu enclins à aller au tableau, se sont révélés.

Chen est un étudiant peu bavard, qui peut stresser très vite et paniquer quand il ne comprend pas. Je lui ai proposé de venir jouer le début de la scène avec un autre étudiant. Le principe : dire les premières phrases et aussi jouer sur la communication non-verbale.

La fille : « Alors, ils te demandent juste une adresse mail … »

La mère : SILENCE, fait une moue signifiant qu’elle ne comprend pas.

La fille : « Ok, t’as pas de mail. »

La mère : SILENCE, fait signe que NON, elle n’a pas de mail.

Je leur indique les indications et leur propose de se lancer, debout devant la classe.

Chen a fait une moue incroyable et devant les rires très amusés et bienveillants des autres étudiants, il s’est senti bien et en a rajouté des tonnes. Quel bonheur, lui qui est si réservé d’habitude.

Je leur ai ensuite proposé d’essayer d’écrire le dialogue en entier. Des volontaires sont venus au tableau et cet exercice nous a permis de travailler l’orthographe et la grammaire.

Au cours suivant, je leur ai donné la transcription tapée à l’ordinateur . Nous avons fait plusieurs lectures.

Ensuite, nous nous sommes mis debout en cercle et avons travaillé l’intonation en bougeant le bras : en haut ou en bas.

Je leur ai proposé, s’ils le pouvaient, de commencer à apprendre le dialogue pendant le week-end. Le lundi suivant, j’ai remarqué que ça n’avait pas été évident pour eux de l’apprendre. Donc, j’ai proposé un nouvel exercice pour les aider à mémoriser. Toujours debout en cercle, nous nous sommes entraînés à finir des débuts de phrases de l’extrait en se lançant une balle.

 » Alors, ils te … » et je lance la balle à une personne, qui doit finir la phrase.

 

Mémo 

  • Premier visionnage : c’est où ? qui ? Que se passe t-il ? qu’est-ce que la mère ne comprend pas ?
  • Deuxième visionnage : écoute attentive LECTURE / PAUSE, répétition de phrases
  • Travail de la phonétique = articulation : on tire sur les voyelles, puis on chuchote (article sur cet exercice prochainement), puis on met le volume à 0 mais on continue à articuler, travail de l’intonation avec le bras.
  • Théâtre : travail sur les mimiques et le regard
  • Orthographe et grammaire : écouter et recopier le dialogue
  • Expression orale : à partir de l’affiche du film, imaginer l’histoire
  • Mémorisation de structures syntaxiques : texte à trous à l’écrit, finir des phrases à l’oral.
  • Expression orale et écrite/imagination : imaginer la suite. Imaginer que la mère se mette en colère, à pleurer …
  • Si vous n’avez pas de vidéo-projecteur, proposez aux étudiants de regarder l’extrait sur leur téléphone avec leurs écouteurs.

 

2 commentaires sur “L’extrait du film « Retour chez ma mère » 11/03/19

  1. C’est un travail très intéressant et diversifié !
    Vous avez réalisé cette séquence sur combien d’heures ?
    Je suis une enseignante plutôt débutante et je travaille avec un groupe de A1 tous d’origine hors Europe. J’ai le sentiment d’être très lente avec eux, de très peu avancer, on peut passer parfois trois quarts d’heure sur de la grammaire, à l’oral, à l’écrit, et ça reste très mal mémorisé à la fin… donc finalement le cours est parfois vite passé à ne pas faire grand chose…

    J'aime

    1. Bonjour, je n’ai pas passé une séquence entière sur cet extrait de film, mais plusieurs petits bouts. Quand je travaille sur des extraits de films, chansons, littérature, journaux … ça ne prend jamais les 2 heures de cours. Par expérience, j’ai remarqué que dans un cours de FLE standard – c’est à dire un cours de FLE non étiqueté « chanson », « théâtre », « films », « littérature » – il était important de travailler sur plusieurs activités – deux ou trois – sur une séquence. Donc, on fait toujours autre chose, avant ou après.
      Pourquoi ? Pour motiver tout le groupe – les apprenants n’étant pas forcément tous motivés par cette activité – et pour travailler les quatre compétences : compréhension orale, production orale, compréhension écrite et production écrite.

      Déroulé possible :
      – 1. Visionner cet extrait en fin de cours et discuter.
      – 2. Cours suivant, 2ème visionnage. Questions au tableau, répondre par groupe, à l’oral puis à l’écrit :  » C’est où ? C’est qui ? Pourquoi la fille est agacée ? Pourquoi la mère a l’air triste à la fin ? Quelles sont les blagues et les jeux de mots ? En lisant le titre « Retour chez ma mère », faites des hypothèses sur l’histoire du film ». Correction collective, apprenants volontaires au tableau (séquence 2).
      – 3. Cours suivant, retranscription du dialogue à l’écrit. Prend du temps, environ une heure, mais c’est un bon exercice de phonie-graphie. Une sorte de dictée très vivante qu’ils apprécient beaucoup (séquence 3).
      – 4. Cours suivant, jouer la scène et travailler la phonétique. (séquence 4).

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.